Eau: Économiser une ressource rare

Le CHRU de Lille, au cours des dernières années, a obtenu trois awards du développement durable dont un sur la thématique de l’eau en 2011. Avec plus de 20 km de canalisation et une consommation annuelle de 430000 m3, l’eau est une affaire sérieuse. « Dès le début des années 2000, nous nous sommes engagés dans une politique de rationalisation de la consommation d’eau et avons réduit celle-ci de près de 40 %. Nous nous situons dans une fourchette plutôt basse du secteur avec une  consommation  moyenne de 570 litres par journée d’hospitalisation », précise Philippe Van de Woestyne, directeur qualité, risques, vigilances et développement durable du CHRU.

Un robinet qui goutte : 100 litres par jour 

Les leviers sont bien identifiés. « Nous avons tout d’abord agi sur les process techniques. Par exemple, la refonte des process de la blanchisserie a permis, en 5 ans, de diminuer la consommation d’eau de 30 %. De même, nos nouveaux projets respectent le référentiel HQE certifiée, et notamment la cible 5 sur la Eau. C’est le cas du nouveau bâtiment pour les soins en addictologie (FONTAN 2), de l’unité hospitalière spécialement aménagée pour les détenus ou de la nouvelle stérilisation StériNord. » L’équipe technique traque en permanence les gaspillages grâce au logiciel «Noé» qui suit en «télérelève» 24h/24 les consommations d’eau. « Dès qu’une fuite est détectée, le système alerte, par mail et SMS, les agents de maintenance qui se rendent immédiatement sur place. Notre process s’affine avec le déploiement de nombreux compteurs et sous-compteurs d’eau dans nos établissements.» 

L’affaire de tous

«Réduire la consommation d’eau, c’est également agir sur nos comportements au quotidien. » Aussi, le CHRU s’est lancé dans un travail de sensibilisation à des écogestes à destination de ses 15 600 professionnels, mais également de ses usagers. Une communication soutenue par un guide, un internet et intranet dédiés et des grands évènements pour modifier progressivement les pratiques de tous. Grand succès, en 2016, plus de 1 700 professionnels et usagers ont participé aux différents stands et animations de la Semaine européenne du Développement Durable. « Au final, il nous faut conjuguer notre volonté de rationaliser nos consommations tout en maîtrisant de façon optimale l’ensemble de nos risques. Pour cela, il convient de construire des organisations basées sur l’approche participative de tous les acteurs. Au CHRU, c’est une direction unique. L’eau est intégrée à une vraie politique de développement durable globale portée par l’institution et en lien avec nos partenaires régionaux. C’est une cohérence d’ensemble. »

CHRU DE LILLE

Publié dans « Primum Non Nocere, une entreprise politique pour une mobilisation citoyenne ».
Tous droits réservés BVM communication.