La prostatectomie totale par cœlioscopie. Quels avantages?

La prostatectomie totale par cœlioscopie. Quels avantages?

À la Clinique Inkermann (Niort), nous développons la cœlioscopie en urologie. Plusieurs interventions sont réalisées selon cette technique comme les néphrectomies, les plasties de la jonction pyélo-urétérale, les cures de prolapsus et également les prostatectomies.

Cette chirurgie micro-invasive ne nécessite que cinq à six petites incisions d’une dizaine de millimètres de longueur pour introduire l’optique de l’endoscope et les instruments chirurgicaux (ciseaux, pinces).

La prostatectomie par cœlioscopie offre au chirurgien une meilleure vision du champ opératoire (jusqu’à un grossissement de 30 fois) lui permettant une meilleure précision dans son geste d’ablation de la prostate. Actuellement, nous réalisons cette intervention à deux chirurgiens.

Le saignement au cours de l’intervention est également réduit de façon significative car le système veineux à basse pression est maintenu occlus par le pneumopéritoine (hyperpression abdominale créée par le gaz). De ce fait, le recours à des transfusions sanguines n’est habituellement pas nécessaire.

Les avantages pour l’opéré sont nombreux.

Tout d’abord, la durée d’hospitalisation est réduite. Le patient sort en moyenne au 4e ou au 5e jour post-opératoire avec sa sonde urinaire qui est retirée au cours d’une courte hospitalisation (deux jours, une nuit) une semaine après l’intervention.

Nous notons ensuite une récupération plus rapide. La réduction des douleurs post-opératoires diminue l’utilisation des médicaments antalgiques.

D’une manière générale, le patient bénéficie d’une convalescence plus rapide et d’une reprise plus précoce de ses activités habituelles et de son activité professionnelle.

Enfin, nous observons une réduction de la fréquence des complications liées à la cicatrisation de la paroi en raison des incisions courtes (éventrations, etc.).